Votre année 2011 au passé


J’aime bien commencer ou finir l’année en lisant  mon horoscope annuel. J’ai fait un exercice intéressant (je vous invite à le faire), juste pour voir le feeling que ça donne de lire mon horoscope 2010 à posteriori et de remarquer ce qui s’est avéré (pas grand chose parce qu’en fait, tout est si vague dans un horoscope). Ensuite, je suis allée lire mon horoscope 2011 et j’ai considéré l’année qui commence comme si elle finissait. Vous me suivez? Ce qu’on aime se faire dire, dans ces horoscopes, c’est ce qui va nous arriver, n’est-ce pas? Comme si, par magie, les choses tombaient du ciel. En ce qui me concerne, je préfère faire mon propre ‘horoscope’ ou, si vous préférez, établir ma propre vision de ce que je veux vivre durant l’année qui commence.

Parler au passé du futur est un puissant outil de coaching pour aider les gens à voir ce qu’ils ne voient pas dans le moment présent et créer une sensation d’acquis. Si je vous posais la question : ‘que voulez-vous qui vous arrive en 2011?’ vous seriez sans doute capables de me dire que vous souhaitez pour vous-même, avec sincérité. Mais quelle est la sensations qui reste après? Le doute de ne pas savoir comment y arriver ou  l’excitation de pouvoir vous rendre là où vous voulez? Je vais être honnête avec vous, dans mon cas, c’est le doute.

Je crois que les horoscopes en fait servent à calmer ce doute. Ils servent à nous dire qu’en quelque part, c’est écrit et que c’est ‘supposé arriver ainsi’. Mais honnêtement, à quoi cela nous engage-t-il? À rien. C ‘est écrit alors notre responsabilité est nulle pour ainsi dire. Qui croit réellement que les choses arrivent sans qu’on ait à faire d’efforts, ou sans qu’on doive poser des gestes concrets, aussi petits qu’ils soient, pour arriver à un résultat final (alias celui décrit vagement dans notre horoscope)?

En faisant l’effort mental de vous projeter dans le futur, vous voyez ce que vous voulez vraiment créer pour vous-même (attention, je n’ai pas dit ce que vous voulez qui vous arrive). Faites l’exercice et comparez les sensations:

‘Vous êtes en janvier 2012 (on sait bien qu’on est un an avant), qu’avez-vous créé de spécial pour vous en 2011? Notez ce qui ressortira de cette question, sur le plan de la famille, des projets, de votre santé, de vos amis, de votre situation financière, etc. Ensuite, toujours en considérant que vous êtes en 2012 et donc que vous possédez toutes les réponses par rapport à l’année qui vient de se terminer, demandez-vous ce qui vous a permi de créer ces bienfaits pour vous-même et votre entourage? Notez les sensations que cela crée en vous. Et si vous les comparez avec la sensation de lire un horoscope et de vous projeter dans celui-ci, quelle est la différence?’

Si l’exerice vous demande trop d’imagination, je vous invite à vous exercer avec l’année qui vient de se terminer. Ce sera en quelque sorte votre bilan, une opportunité pour vous de célébrer non seulement le nouvel an mais aussi vos réussites. Partagez-les ici, tout comme vos réponses si vous le souhaitez, ou partagez vos impressions. Il n’y a rien qui puisse être dit qui ne soit pas valable.

En terminant sur le sujet, je vous dis ma prédiction, une sorte d’amorce pour vous aider à faire l’exercice suggéré dans cet article : ‘L’année deux mille-x a été des plus bénéfiques pour vous. Vous avez de quoi être fier de vos apprentissages, petits et grands, qui font de vous la personne extraordinaire que vous êtes aujourd’hui. Bravo!’

 

Tranche de vie chinoise
Récemment, j’ai fait l’adoption avec mon conjoint d’une chienne chow chow de deux ans et demi, Song Song. Pour ceux qui sont dans mes contacts Facebook, vous l’avez sans doute vue et commenté sa belle grosse face de toutou. Song Song a été abandonnée peu de temps après avoir donné naissance à ses petits chiots. Il y a trois semaines, lorsque je suis allée la chercher à la journée d’adoption de l’organisme de sauvetage des animaux à Pudong, elle avait encore ses tétines. Une semaine après l’avoir adoptée, en allant prendre une marche pour acheter du pop corn sucré de la madame qui le prépare à son stand sur la rue Fuxing, Song Song a renifflé la présence d’une petite chatte âgée de seulement un mois, perdue ou abandonnée, qui criait au secours entre le traffic et les débris de construction d’un commerce. Personne autour ne voulait de cette petite minette, aucune des personnes sur la rue ne s’en préoccupait. Donc, prise d’un élan de coeur, j’ai décidé de la mettre dans la poche de mon pull de laine, pour la ramener jusqu’à la maison pour qu’elle soit au moins en sécurité. La ‘madame du pop corn’ (comme j’aime bien l’appeler) a bien ri en lui voyant la fraise dépasser de ma poche. Je suis retournée chez moi avec mon pop corn croquant à souhait, ma chienne et la chatonne. Mon conjoint l’a trouvée tellement mignonne cette petite, qu’il a dit tout de suite qu’on pourrait la garder. Mais, ce n’était pas gagné d’avance car la chienne avait l’air de s’en vouloir de l’avoir trouvée. En fait, les chow chow sont réputés pour être des chiens protecteurs d’un seul maître, ils sont aussi réputés pour ne pas s’entendre avec les chiens du même sexe et finalement, c’est une des pires races pour s’entendre avec les chats.

Sans ne rien prendre pour acquis, nous avons mis les deux bêtes à l’essai pendant trois jours. C’est tout le temps que ça a pris pour que Xiaomin, la chatonne, se pelotte dans les tétines de la chienne et devienne sa fille adoptive. Elles jouent ensemble et Song Song est assez douce avec elle pour que ce ne soit pas dangeureux pour la minette. Xiaomin est espiègle, joueuse, colleuse. Quant à Song Song, c’est une excellente chienne. Elle comprend le chinois et répond bien aux commandes assis, couché, donne la patte, au pied. Je l’entraîne à sauter et à faire des routines d’exercie. Elle doit prendre du muscle car elle est trop chétive d’après le vétérinaire. De son côté, elle me fait pratiquer mon leadership par mon attitude, par ce que je projette. Elle me permet aussi de perfectionner mon chinois, pas seulement pour tout ces nouveaux mots que je dois lui dire, mais aussi parce que depuis que je l’ai, j’ai rencontré tout plein de nouveau monde qui veulent la flatter et qui la trouve ‘hao keai’ (trop mignonne). J’ai donc ajouté à mon répertoire les questions et réponses qui sont en rapport à une conversation sur les chiens et plus particulièrement sur la mienne. De plus, je me trouve à parler avec les propriétaires de chiens du complexe où j’habite. Je me fais plein de nouveaux amis! Souvent, ce sont les ‘ayis’ (femmes de ménage) qui s’en occupent. C’est le cas de Wang ayi, la femme qui s’occupe de Otto, un berger allemand qui est à date le préféré de Song Song. Otto a une bonne gardienne. Mme Wang est sociable, elle le sort souvent pour prendre des marches. C’est comique parce que Song Song aime bien Otto, mais elle ne sait pas comment agir avec lui. On dirait qu’elle n’a jamais appris à socialiser avec les autres chiens. Elle lui donne la patte, et comme il n’a rien pour l’attrapper, elle lui tourne le dos, vexée. Otto, trop galant, revient lui faire la bise mais elle le boude, jusqu’à la prochaine rencontre où elle s’approche de lui, la queue en tirbouchon branlante de gauche à droite. Ce matin, on a rencontré pour la première fois le ‘papa’ de Otto. Il est Américain, il habite ici depuis 12 ans. Il nous a dit qu’il a un tapis roulant et que, 30 minutes par jour, Otto fait son jogging sur le tapis, par lui-même! Enfin, c’est drôle de constater ce que les bêtes dans nos vies nous apportent. Non seulement en terme de présence et d’amour, mais aussi ce qu’elles nous enseignent. Depuis que nous avons adopté Song Song, j’ai lu plus sur les chiens et les chow chow, que j’ai lu pour mon travail, dans les trois dernières semaines. Merci au site de César, merci à mes amis Ken et Mary qui m’ont guidé par leurs conseils, merci à JAYA et à Marvin, le responsable de cet organisme de sauvetage des animaux. Song Song reviendra avec nous un jour au Canada, tout comme Xiaomin, sa petite fille adoptive.

Publicités

2 réflexions sur “Votre année 2011 au passé

  1. très belle histoire pour démarrer l’année. merci stéphanie et belle année à toi et toute ta petite famille.

  2. Merci! Stéphanie
    La Vie a de merveilleux, ces moments intenses qui élèvent l’âme!
    Merci! de partager cette richesse.
    Le bonheur nait de chaque parcelle d’humanité, de vérité, d’authenticité.
    Un regard sur les animaux est une prise de conscience, une ouverture sur la Vie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s