Un coup de coeur


 

Vous voulez avoir mes premières impressions sur la Chine, avant que j’en fasse mon lieu de résidence pour les deux prochaines années? Vous vous demandez à quoi peut bien ressembler le rythme de vie ici, comment on mange, on dort, on se débrouille avec la langue?

 

Laissez-moi vous dire d’emblée : j’adore la Chine! Ou du moins, Beijing, Dalian et Shanghai. C’est génial. Le dépaysement est presque total.

 

Mes premières constatations en rafale :

  1. Il y a du monde partout, c’est comme le 24 juin sur les Plaines d’Abraham partout, tout le temps.
  2. Les noms de rues sont souvent écrits en pin yin, le mandarin écrit en lettres romaines plutôt qu’en pictogrammes, ou même en anglais. Pratique 🙂
  3. En juillet, il fait en moyenne 35 degrés Celcius à tous les jours. Même le soir, le vent a l’air de sortir d’un séchoir à cheveux!
  4. C’est le paradis des magasineurs. Imaginez quoi que ce soit, ici, ça existe et très souvent, ça se marchande. Les bijoux, la soie et les perles sont à très bon marché.
  5. Les taxis aussi, sont à bon marché et toujours bondés. Les chauffeurs ne parlent pas anglais pour la plupart, mais avec ta carte de l’hôtel et l’inscription en mandarin d’où tu veux aller, tu te rends là où tu veux sans chichi.
  6. le traffic est chaotique à Dalian, moins pire ailleurs où je suis allée en Chine. C’est tout de même surprenant de voir les vélos et les motocyclettes se faufiler n’importe comment dans le traffic ou foncer sur les piétons sans retenue. Il ne faut pas être nerveux quand on est piéton. Un Ontarien serait offusqué ici!
  7. La bouffe est fraîche et super bonne, si tu évites les abats et d’autres trucs encore sans nom français pour moi. En groupe, l’expérience est géniale : le plateau au centre de la table est rempli et tout le monde pige, avec ses baguettes, dans ce qui lui semble le plus attrayant. Mon coup de coeur : les différentes algues apprêtées de toutes les façons et les multipes combinaisons de soupes repas. 
  8. les Chinois que j’ai abordés sont courtois et serviables, dans les rues, c’est tout à fait sécuritaire de se promener seule ou à deux
  9. Ils n’ont pas de bulle par contre, donc on se fait bousculer ou accrocher souvent, ils parlent fort au cellulaire, leur sonnette de téléphone est tellement forte que ça fait bondir…c’est comme une fierté on dirait!?
  10. Oui, ça crache par terre et n’importe où : dans les édifices à bureaux, les ascenseurs, les hôtels, sur le pavé des commerces, et ça, j’avoue que c’est la chose la plus insupportable, surtout quand ça arrive à tes pieds  ou que dans le train, une personne…je vous épargne les détails. Bref, des fois ça vient de loin.
  11. Les gens jettent leurs déchêts par terre n’importe où, mais il y a toujours quelqu’un qui sort de nulle part et qui passe derrière pour ramasser. Je dirais pas que c’est très propre partout, mais c’est tolérable très souvent. Une petite odeur de vidanges parfois nous passe sous le nez, c’est les égoûts. Imaginez 17 millions à Shanghai!
  12. ça prend un à deux mètres carré pour exploiter n’importe quelle sorte de commerce (bas de nylons, breuvages, tuyauterie, etc). C’est désolant de voir des gens vivre dans leur commerce.
  13. dans les rues, la pauvreté côtoie la richesse, c’est renversant. Tandis qu’un chinois se lave les cheveux avec une ôse dans la rue et que son accolyte fait à manger juste à côté, y’en a un qui passe en Audi, un autre en Lexus…beaucoup de voitures de luxe ici.
  14. y’a des Chinois et des Chinoises très grands, c’est un mythe de penser qu’ils sont tous petits!
  15. J’ai vu le stade olympique chinois, imposant! Je pourrai dire que c’est le plus proche des JO que je me serai rendue (un peu d’auto-dérision, ça fait pas de mal).

 

Visites touristiques

De toutes les visites que j’ai fait en ville, c’est de loin la Cité interdite et le  Palais d’été que j’ai le plus aimés. Wow!Pourquoi Cité interdite? Parce qu’elle a été interdite d’accès pendant 500 ans! Je ne savais absolument rien de cet endroit et des deux dernières dynasties impériales qui l’ont habité, les Ming et les Quing, avant de me retrouver les deux pieds dedans, avec un petit appareil audio qui m’a fait faire un tour guidé en français svp. Quel endroit imposant, de par la richesse des matériaux qui l’ornemente (le marbre, les feuilles d’or, les poutres immenses, les statues de bronze) et de par les arbres centenaires qui l’habitent et qui ont été témoins de toute l’histoire qui s’y est déroulée. La cour principale peut accueillir jusqu’à 100 000 personnes, l’audience impériale disait-on. Dans cette cité, il y a trois villes dans une, comme le principe des poupées russes (d’ailleurs, l’histoire russe est assez présente ici). 10 000 mètres carrés de superficie, très bien sauvagardé et entretenu. Les deux dynasties qui l’ont habité n’en sortaient qu’en cas de nécessité absolue. Tous les pavillons ont des noms particuliers : le palais de l’Harmonie suprême, celui de l’Harmonie moyenne ou encore celui de la Pureté céleste, etc. On raconte que l’un des empereurs a eu jusqu’à 27 concubines, des jeunes femmes âgées à partir de 12 ans, qui étaient triées sur le volet selon leur beauté il va sans dire. Il y aurait tellement de choses à dire sur cette visite, qui a été ma foi, une vraie révélation pour moi. Juste à côté de la Place Tien an men.

 

Quant au parc du Palais d’été, qui est l’un des sites les plus visités de la Chine, il comprend un lac, des jardins avec de vieux arbres magnifiques, un sentier pavé de pierres, escarpé, qui monte dans la montagne, des temples, des pavillons, un pont à 17 arches et des galeries. Une promenade qui y est aménagée le long du lac est recouverte tout au long d’un toit orné de peintures. Il semble que ce soit la plus longue galerie au monde puisqu’elle contient pas moins de 14 000 fresques. Celles-ci racontent l’histoire de l’empereur Quialong (XVIIIe siècle) qui fit contruire le palais et de l’impératrice qui le succéda, Cixi. Il y a là aussi un immense bateau de marbre, qui ne flotte pas mais qui servait à l’empereur pour revevoir ses ministres ou ses concubines. La journée que j’y ai passée a été magnifique d’abord en terme de température mais aussi en raison de la beauté des aménagements et de l’architechture, où tout a été pensé.

 

Déménagement en Chine…Le décompte est lancé!

Dans six semaines exactement, j’habiterai à Dalian avec Yann, dans un beau grand 5 et demi meublé contemporain, avec vue sur la cour intérieure de mon nouveau complexe résidentiel, incluant un jardin d’eau magnifique et beaucoup d’arbres. Près de là, quelques restos sympas et quoi encore à découvrir? Je sais que je vais aimer la Chine. Étonnamment, même si je suis présentement à l’autre bout du globe, je ne me sens pas loin. Étonnamment, même si je ne parle pas le mandarin, j’ai l’impression d’avoir une connexion avec les Chinois que je rencontre. Je sais qu’il ne s’agissait que de vacances ici, que la vraie aventure va commencer dans moins de deux mois et qu’elle durera deux ans. Mais je compte rester proche du Québec, tout en étant loin. Vous pourrez lire mes aventures dans mon blogue, que je mettrai en ligne à mon départ. Mon nouveau site Internet aussi sera finalement en ligne. Mon focus en Chine sera de commercialiser mes toiles. Tout un défi. Même à l’autre bout du monde, votre appui compte pour moi et dans les moments plus difficiles comme dans les plus joyeux, vous serez avec moi. Si ça marche pas, je pourrai toujours vendre de la tourtière dans la rue, dans un espace de deux mètres carrés mais d’abord, je devrai apprendre à en faire de l’aussi bonne que celle à ma mère! Farce à part, j’ai confiance et je suis déterminée. Les forces que j’ai développées dans le sport de haut niveau me serviront à bon escient, je n’en doute même pas. C’est ça la beauté du sport, beaucoup plus que les médailles.

 

Enfin, une histoire à suivre pour qui le désire…

 

Salutations amicales,

Stéfanie 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s